Au coeur des lotus du « petit temple »

Les premières gouttes se font sentir alors que nous arrivons au sommet de Angkor Wat, le petit temple de la région de Siem Reap. Petit par sa superficie lorsqu’on le compare à Angkor Thom, grand temple.
Très vite c’est une averse qui se déclenche et nous bloque au milieu des 4 cours de cette dernière terrasse. Tous les murs y sont décorés de sculptures. Chaque pierre composant l’ensemble de l’édifice est sculptée de dessins représentant dieux, déesses, scènes de vie, de guerre, de musique etc. Les longs chemins y menant le sont tout autant.
Il nous aura fallu monter par les 3 traverses parcourant le temple pour arriver à son sommet. La pierre y est encore très détaillée, peut-être plus que le reste. Avant de m’assoir dans un coin d’une cours tranquille je fais le tour pour observer l’extérieur ; Sous la pluie, les étages inférieurs se perdent dans une brume recouvrant la forêt, dense de pluie, qui s’étend derrière.
Attendant que la pluie cesse un peu, nous laissant descendre l’escalier très raide menant au sommet, je m’assois alors pour écouter la pluie tomber contre le gré vieux de près de 1000 ans. 1000 ans de température élevé, de sècheresse et de pluies torrentielles n’auront pas altérés totalement le détail d’un travail forcené.

Leave a Reply