Archive for the ‘Non classé’ Category

Au coeur des lotus du « petit temple »

Les premières gouttes se font sentir alors que nous arrivons au sommet de Angkor Wat, le petit temple de la région de Siem Reap. Petit par sa superficie lorsqu’on le compare à Angkor Thom, grand temple.
Très vite c’est une averse qui se déclenche et nous bloque au milieu des 4 cours de cette dernière terrasse. Tous les murs y sont décorés de sculptures. Chaque pierre composant l’ensemble de l’édifice est sculptée de dessins représentant dieux, déesses, scènes de vie, de guerre, de musique etc. Les longs chemins y menant le sont tout autant.
Il nous aura fallu monter par les 3 traverses parcourant le temple pour arriver à son sommet. La pierre y est encore très détaillée, peut-être plus que le reste. Avant de m’assoir dans un coin d’une cours tranquille je fais le tour pour observer l’extérieur ; Sous la pluie, les étages inférieurs se perdent dans une brume recouvrant la forêt, dense de pluie, qui s’étend derrière.
Attendant que la pluie cesse un peu, nous laissant descendre l’escalier très raide menant au sommet, je m’assois alors pour écouter la pluie tomber contre le gré vieux de près de 1000 ans. 1000 ans de température élevé, de sècheresse et de pluies torrentielles n’auront pas altérés totalement le détail d’un travail forcené.

Réveil sur le Mékong

Nous sommes maintenant au Cambodge dont je vous parlerai très bientôt, avec Marianne et Jérôme qui ont profité d’une bonne nuit de sommeil, au calme de cet hôtel.
Revenons sur le Mékong dont les couleurs n’ont pas montrées tous leurs secrets au coucher du soleil.
Peu avant 5h quelques personnes se lèvent sur le bateau, le ciel commence à revêtir ses couleurs pour le lever du soleil. La nuit noire est passée au bleu clair, turquoise presque. C’est le soleil qui approche avec quelques nuances d’un jaune léger.
Le temps d’ouvrir un peu plus les yeux et j’aperçois un long nuage placé dans la ligne du soleil à venir, il démarquera beaucoup de photos en 2 belles formes souriantes. Les couleurs changeront alors rapidement, le bleu laissant de plus en plus de place au jaune venant déborder entre les arbres. Le soleil restant lui encore caché quelques instants. Les barques se réveillent tôt aussi, les gens travaillent sur la rivière depuis déjà bien longtemps, quelques unes venant se placer dans la lumière montante pour poser des filets derrière notre bateau.
6h, le soleil fait maintenant son apparition à travers les arbres, il déborde le ciel de couleurs qui passe alors du noir puis jaune dans beaucoup de teintes sans approcher l‘orange, blanc pour cette boule de feu, et enfin toutes les teintes de bleu-vert au bleu remontant dans le ciel parsemé de ce long nuage qui se dissipe maintenant. Le soleil apporte très vite beaucoup de chaleur mais aussi un petit vent du matin.
Notre bateau reprend alors la route, à contre courant pour remonter jusqu’à un premier marché flottant.
Le soleil est encore léger, rasant presque la mer, le fleuve plutôt, pour mettre en couleurs des bateaux déjà bien actifs. Les fruits et légumes sautent de bateaux en bateaux, passant par de plus petites embarcations qui les ramèneront sur terre. Ce sont de belles couleurs qui voyagent sur ces bateaux, des fruits du dragon, bien rouges, des noix de cocos fraiches d’un vert légèrement tacheté, des mangoustans à la coque presque noire etc. Il y a aussi le bateau restaurant (il faut ici y voir une simple coque avec un moteur) qui propose des soupes aux marchands restant sur leurs navires plusieurs jours durant. Et enfin la petite épicerie qui vendra tout le nécessaire non alimentaire.
Nous quitterons ensuite le bateau pour se retrouver, seuls, sur une longue embarcation nous conduisant à travers un nouveau marché flottant, plus poche, plus grand puis jusqu’à un village de tissage de vanneries. On se reposera dans une maison dans laquelle la dame s’impatientera lorsque notre guide lui prendra son travail pour nous le montrer. Je serai alors plus loin à regarder les enfants courir dans la ruelle, venir me sourire et s’attarder autour d’une grand-mère faisant griller de bien alléchantes brochettes de porc sur un mini barbecue en terre cuite.

Retrouvailles

Marianne et Jérôme viennent de nous rejoindre à Siem Reap. On les retrouve enfin après avoir récupéré tous les papiers pour sortir du Viet Nam.
On va pouvoir continuer ce voyage de rêve comme on l’avait commencé.
Merci à Ann Harvey de la maison de la Chine pour toute sa coordination.

De la fin de journée au lever du soleil, le delta du Mékong

Le texte n’est pas encore terminé pour vous décrire le delta tant il y a de moments à vous transmettre. En attendant, et parce que celle de Ho Chi Minh ville ont mis du temps à arriver, voici quelques couleurs de ce paysage de la fin d’après midi au marché flottant du matin en passant par un coucher puis lever de soleil.

Depuis l’aéroport….

Le delta du Mékong, un fleuve qui vient du Cambodge principalement et qui rejoins un autre sortant d’un « lac » aux environs de Phnon Phen. Le tout formant 2 bras traversant le sud Viet Nam. Nous avons embarqué dans une petite ville après 2h de route et après avoir du quitter avec chagrin le couple de jeune mariés.
Nous embarquons sur un premier bateau qui nous mènera sur le Bassac. Nous serons 7 sur le bateau : une famille d’anglais visiblement un couple commençant son voyage au Viet Nam et nous.
Le déjeuner qui nous est servi peu après le départ est délicieux. On commence par quelques crevettes, quelconques, mais cela se rattrape rapidement par l’arrivée d’un poisson, légèrement frit en sauce sucrée et onctueuse. La chair de ce poisson chat est délicieusement tendre. Avec cela une assiette de bœuf sauté mais ce sont des morceaux et non des lamelles. Là aussi la viande fond en bouche, un régal. Pour accompagner, du riz bien sûr mais aussi des fleurs de courges sautées, d’un joli vert-orange. Des couleurs et de délicieuses saveurs se terminant par une belle assiette de fruits frais que nous dégusterons sur les transats du pont avant.
C’est l’heure de se reposer un peu. Entre le réveil et le stress de ce vol, nous resterons au soleil. Le temps de passer un maillot de bain, s’enduire le corps de crème solaire et nous commençons à profiter du paysage.
Le fleuve est large, très large, marron aussi. Les pelleteuses creusent sans répit les fonds pour en tirer du sable particulièrement prisé alors que tout le pays est en construction, les betonneuses tournent à plein régime.
Il y a beaucoup de petites embarcations au moteur particulièrement pétaradant; On s’y fait assez vite et elles ne font que passer, nous sommes quasiment le seul bateau à remonter le courant.
En relevant encore un peu la tête, on arrive sur les berges pour découvrir une végétation débordante. Le paysage est complètement plat et semble s’étendre dans une dense végétation luxuriante. Il y a des bananiers, des palmiers d’eau, des jacinthes d’eau malheureusement sans leurs fleurs mais débordant des berges, comme des algues trop proliférantes. Derrière on distingue encore quelques arbres fruitiers sur lesquels semblent batifoler des oiseaux que l’on entend légèrement. On aperçoit de temps en temps des maisons dissimulées derrière cette végétation, des enfants venant saluer le bateau sortent de temps en temps.
On s’arrêtera vers 15h après avoir pris un bain de soleil, sans bruler. Une petite embarcation nous mènera au milieu d’un village pour aller faire quelques pas et gouter des fruits succulents. Mûrs à souhait, ils sont présenté avec une petite coupelle de sel, contre l’acidité que nous ne trouverons pas… Ce village sera l’occasion de quelques photos : le contre jour devant les rizières ou la petite fille par exemple, bien souriante sur d’autres clichés.
Alors que profitons du calme, des oiseaux et de ces fruits, le ciel vire rapidement au gris puis gris sombre. Nos hôtes regardent le ciel avec attention et l’on comprends qu’il est temps de remonter rapidement sur le Bassac si l’on ne souhaite pas prenez l’eau (pas tout de suite).
Nous avons tout juste le temps de poser le pied sur le pont que le ciel éclate en une belle averse. Les couleurs changent alors très vite. On découvre alors un somptueux jaune d’un soleil de fin de journée. Les contrastes apparaissent enfin entre le Mékong et les arbres l’entourant.
En même temps que je profite de ces couleurs, je passe mon maillot de bain et me laisse baigner par cette pluie. Le l’est vent qui s’est levé laisse une sentiment de fraicheur bien agréable. Je resterai longtemps sous cette pluie, séchant de temps en temps mes mains pour quelques photos.
Le bateau a repris sa route et le temps de se sécher au vent sous un abri, le soleil continue descente, la pluie cesse et nous passerons bientôt à table en continuant de parcourir ces canaux dont la vie n’a pas cessé pendant le passage de l’averse.

Le levé de soleil et le marché flottant arriveront depuis le Cambodge, nous embarquons bientôt.

Vol à l’arrachée

Nous étions ce lundi matin à profiter de quelques pas autour du quartier très chic de l’opéra de Saigon, marchant avec Marie et Marianne lorsque traversant une rue, une mobylette s’approche de Marianne, l’homme se penche, attrape le sac qu’elle portait près d’elle sur le ventre pour le saisir, l’arrache et s’enfui avec. Il y avait dedans passeport, papiers d’identité, téléphone, appareil photo, liquide etc…
Nous avons du nous séparer pour rejoindre le bateau qui nous transportera sur le delta du Mékong alors que Marianne et Jérôme doivent passer au consulat.
Après quelques nouvelles on apprend que le passeport provisoire ne sera pas délivré avant jeudi et que le visa pour le Cambodge devra faire l’objet d’une nouvelle demande, après la récupération du dit passeport. Autrement dis bien trop tard pour aller au Cambodge.
Marie et moi embarquons sur un bateau pour traverser le delta Mékong d’un bras à l’autre. Nous retrouverons Marianne et Jérôme demain midi à notre retour.

Hué, Hoi An et les environs…

Peu de temps avant de prendre l’avion ce main pour Ho Chi Minh ville. Voici donc quelques photos de la région, cela faisait longtemps.

Une pluie chaude

Il pleut encore à Hoi An, sans cesse depuis ce matin. Bien que la température ait baissée il fait encore chaud ici. Profitant d’un moment de repos avant le diner, j’en profite pour sortir sentir cette pluie sur moi. Près d’une heure dehors, sans appareil photo alors que quelques beaux moments étaient à capturer mais profitant de cette sensation si douce.
Il est maintenant temps d’aller diner dans la vieille ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une journée en photos

Quelques photos pour raconter la journée d’aujourd’hui. La journée a été longue et le réveil, très tôt, de demain matin pour aller découvrir les séances de Taï-Chï sur le bord du lac n’arrangera pas les choses.

Demain soir nous serons sur la baie d’Ha Long, devant un paysage qui est dit exceptionnel. Nos émerveillements du retour vous en diront un peu plus…

Sur le depart

00h15, la valise est terminée. Pas encore fermée mais sur la bonne voie.
Un peu de repos maintenant avant une longue journée de voyage.

Présentation

Bonjour à tous,

Ce blog, premier pour moi, sera l’occasion de présenter mes voyages, mes découvertes ou de simple de lieux pour passer un week-end. Il sera, très bientôt je l’espère inauguré par un voyage de près de 3 semaines au Vietnam.
C’est un retour en Asie, quelques 5 ans après avoir découvert la Chine et ses paysages de rêves. Si je trouve le temps et l’esprit ce sera également l’occasion de représenter ce premier voyage mais cela est une autre histoire. En attendant vous pouvez en retrouver quelques images par ici

Je posterai donc ici des nouvelles depuis ce nouveau voyage. Ce sera je l’espère l’occasion de vous faire découvrir un pays tout en couleurs pour cette période de mousson. Accompagné de mon appareil photo, accompagnant, entre témoins, un très jeune couple, nous vous présenterons ces paysages encore inconnus pour nous, une cuisine que j’imagine hautes en goûts et couleurs, des rencontres encore non prévues.

A très bientôt,
Bonne lecture.